top of page

Dans la durée du plan long en ouverture, la nuit tombe sur le paysage qui vibre presque au ralenti. La forêt s’assombrit et des cris rauques s’élèvent. Nuit noire. C’est la période du brame et le hurlement des cerfs est conducteur. La forêt s'anime et se transforme au contact des phares de voitures qui la traverse. On se raccroche au gouffre de l’éclairage artificiel dans ce paysage bouleversé par l'obscurité.

During the opening long shot, night falls over the landscape, which vibrates almost in slow motion. The forest darkens and hoarse cries are heard. A dark night. It's rutting season and the howling of the stags is conductive. The forest comes alive and is transformed by the headlights of the cars passing through. We cling to the abyss of artificial lighting in this landscape shattered by darkness.

Voir la nuit

2023

vidéo HD

stéréo

9'30 mn

brame_visuel3_eugenietouze.jpg

Une lente succession de tableaux vivants dans les environs d’une commune, en plein cœur des élevages, et à proximité de la forêt. Les animaux domestiques, ceux des fermes alentours et les animaux sauvages, se succèdent par touches lointaines, au rythme du temps qui évolue. Les limites territoriales sont poreuses entre ces deux mondes qui ne font en réalité qu’un seul.

Presque un documentaire animalier, où la seule parole est celle du paysage et de ceux qui le font, dans leur invisible visibilité.

A slow succession of living landscapes on the outskirts of a village, right in the heart of livestock farming and close to the forest. Domestic animals, those from the surrounding farms and wild animals, follow one another in distant waves, to the rhythm of changing time. Territorial boundaries are porous between these two worlds, which are in reality one and the same.

It's almost like a wildlife documentary, where the only voice is that of the landscape and those who make it, in their invisible visibility.

Des bêtes effleurées

2023

vidéo HD

stéréo

38' mn

nb* Cette vidéo a été réalisée dans le cadre d’une résidence au Domaine de Toury auprès de l’association Fertile, dans un ancien corps de ferme en Bourgogne-Franche-Comté.

Desbêteseffleurées_EugénieTouzé

Un chenil au milieu de la forêt. Des chiens s'y déplacent presque toujours simultanément, voire de manière symétrique. Leur attention à l'égard de l’espace active la nôtre, jusqu’à douter de qui regarde qui.

Sans que ce soit évident, le son est toujours renouvelé à mesure que la vidéo se répète et donne un sentiment d'impénétrabilité.

A kennel in the middle of the forest. Dogs move simultaneously and symmetrically. Their attention to the space around them activates our concentration, to the point of doubting who is watching whom. The sound is always renewed as the video repeats and gives a feeling of impernetrability.

Le chenil

2019

vidéo HD

stéréo

boucle plan long

fixe - 5'30 mn

boucle sonore - 31' mn

DNSAP_Unetempêtedansunverredeau_BeauxArtsParis_EugénieTouzé_©EstebanNeveuPonce_21.tif

vue de l'exposition UNE TEMPÊTE DANS UN VERRE D'EAU (2021), Beaux-Arts de Paris, photographie © Esteban Neveu Ponce

de gauche à droite Intempérie (2020) ; Le chenil (2019) ; Bercé par un bateau (2020)

Lechenil_EugénieTouzé

Le lilas blanc et les feuillages verts sont remués par la pluie diluvienne et le vent qui souffle. L'intempérie est un dérèglement des conditions atmosphériques et la rupture d'un équilibre. 

Ce plan agit comme un rideau. Dans l'attente qu'un événement révèle la scène à observer. Proche de l'instant fécond. Le temps périt.

The white lilac and green foliage are stirred by the torrential rain and the blowing wind. The weather is a disturbance of the atmospheric conditions and the rupture of a balance. 

This shot acts as a curtain. Waiting for an event to reveal the scene to be observed. Close to the fertile moment. The time perishes.

Intempérie 

2020

vidéo HD

stéréo

plan long fixe

5' mn

DNSAP_Unetempêtedansunverredeau_BeauxArtsParis_EugénieTouzé_18

Au soleil couchant, un rayon du soleil se confond avec un prisme qu’il provoque dans la caméra. Il recrée un micro soleil artificiel autour duquel des insectes pullulent. La caméra enregistre son déplacement.

A ray of sunlight merges with a prism that it causes in the camera. It recreates a small artificial sun around which insects swarm.The camera records its movement. 

Aux bruits des rayons dans les iris 

2021

vidéo HD

plan long fixe

20' mn

08_beauxartsparis_unetempetedansunverredeau_eugenietouze.jpg

vue de l'exposition Une tempête dans un verre d'eau (2021), Beaux-Arts de Paris, photographie © Esteban Neveu Ponce

de gauche à droite Aux bruits des rayons dans les iris (2021) ; Sans titre (photographie de Jean Touzé) (2021) ; Intempérie (2020)

DNSAP_Unetempêtedansunverredeau_BeauxArtsParis_EugénieTouzé_©EstebanNeveuPonce_22.jpg
sanstitre(photographiejeantouze)_eugenie

Sans titre (à partir d'une photographie originale de Jean Touzé (1906-1982

2021

scan de la photographie originale, retouches des zones de lumière

projection sur taule

d’acier pliée
21 x 16 cm

39_beauxartsparis_unetempetedansunverredeau_eugenietouze.jpg

Dans une zone portuaire un bateau tangue dans la nuit. Presque un chant entre les bourrasques de vent et le bateau qui ne cesse de se balancer. 

In a harbor area, a boat is rocking in the night. Almost a song between the gusts of wind and the boat that keeps rocking. 

Bercé par un bateau 

2020

vidéo HD

stéréo

plan long fixe

4' mn

27_dnsap_unetempetedansunverredeau_eugenietouze.jpg

projection sur feuilles

1 x 1,80 m

23_dnsap_unetempetedansunverredeau_eugenietouze_edited.png

Le haut des arbres feuillus un soir d’été. Entre le premier, le second et le troisième plan, quelques animaux vont et viennent parmi les végétaux dorés par le soleil. Des ronronnements accompagnent le paysage au déclin du jour.

The tops of leafy trees on a summer's evening. Between the foreground, background and background, a few animals come and go among the sun-gilded vegetation. Purring sounds accompany the landscape as the day fades.

Veilleuse

 

2023

vidéo HD - stéréo

plan long fixe

5' mn

veilleuse_visuel3_eugenietouze0.tif
lanuitcouvre_versionweb_eugenietouze 2.jpg

La nuit couvre 

 

2020

photographie 
tirage jet d'encre sur Bright White Hahnemühle

310 gr

87 x 130 cm

deuxiles_galeriesono_eugenietouze_mathildecazes_39BIS.jpg

vue de l'exposition deux îles (2021), Galerie Sono, Paris

Bergersdescarpates_EugénieTouzé

Bergers des Carpates 

 

2019

photographie 
tirage argentique couleur sur papier RC satiné 

20 x 13,5 cm

Cadre en bois de hêtre peint, passe-partout noir

32 x 42 cm

Eugénie Touzé-4489 - HD.jpg

vue de l'exposition contre un battement de cils (2023), Fonds de dotation Weiss, Paris, photographie © Romain Darnaud

de gauche à droite Collection d’images personnelles, photographies anonymes ; Au-delà des forêts (2019) ; Bergers des Carpates (2019) ; Collection d’images personnelles, photographie anonyme

Le logiciel de montage vidéo effectue un zoom très progressif dans la photographie et quasi imperceptible à l’œil nu. À mesure que l’on s’enfonce, la nuit s’installe dans la l’image. Et tandis que l’on plonge à l’intérieur de la photographie et dans la nuit, un chant animal et forestier monte doucement.  Un couple de chouettes hulottes, l’orage et le coucou renforcent le caractère hypnotique. À la lisière du réel et de la fantasmagorie, les sons nous berçent et nous font signe.

La vidéo redonne du temps à l’instant furtif. Ce qui échappe à l’appareil au moment de la prise de vue est suspendu.
Comme on traverserait un paysage quand le jour décline, ici on traverse la photographie.

The video editing software zooms in very gradually, almost imperceptible to the naked eye. As we move deeper into the picture, night settles in. And as we move deeper into the image and into the night, a forest animal song rises softly. A pair of tawny owls, a thunderstorm and a cuckoo add to the hypnotic quality. On the edge of reality and phantasmagoria, the sounds lull us to sleep and beckon us on.

Video gives time back to the furtive moment. What escapes the camera at the moment of shooting is suspended.

Just as we would cross a landscape as the day fades, here we cross photography.

La traversée des bergers

2023

vidéo HD

stéréo

55' mn

contreunbattementdecils_FDW_EugénieTouzé_01
34_FDW_eugenietouze.jpg

vue de l'exposition contre un battement de cils (2023), Fonds de dotation Weiss, Paris

de gauche à droite La traversée des bergers (2023) ; Camouflage I / II (2022)

Deux vidéos jumelles dont le plan semble immobile. Elles traduisent le mouvement fragile des animaux sauvages qui se glissent et se fondent entre les troncs. Ils sont camouflés.

Two twin videos in a seemingly motionless shot. They convey the fragile movement of wild animals as they slip and melt between the trunks. They are camouflaged.

Camouflage I / II

2022

vidéos HD

boucles - diptyque

I. 35 sec

II. 1' mn

contreunbattementdecils_FDW_EugénieTouzé_03

vue de l'exposition contre un battement de cils (2023), Fonds de dotation Weiss, Paris

18_FDW_eugenietouze.jpg

Au-delà des forêts

 

2019

photographie 
tirage argentique couleur sur papier RC satiné 

20 x 13,5 cm

Cadre en bois de hêtre peint, passe-partout noir

32 x 42 cm

La photographie d’une montagne en-forestée apparaît progressivement. Elle se révèle doucement. Et tandis qu’on prend le temps de discerner le paysage s’installer, les arbres se dresser, on peut soudain y distinguer des tâches nébuleuses en mouvement. Dans le temps de la vidéo, on finit par observer en surimpression, des moutons en déplacement dans la photographie. En transhumance. Le paysage recouvert de moutons re-disparaît, comme une respiration en plein sommeil. Il ne reste plus que les moutons dans le noir.

A photograph of a forested mountain gradually emerges. It slowly reveals itself. And as we take our time to discern the landscape settling, the trees rising, we can suddenly make out nebulous spots in motion. In the course of the video, we end up observing, superimposed in the photograph, sheep on the move. In transhumance. The sheep-covered landscape disappears again, like a sleeping breath. All that remains are the sheep in the dark.

Au-delà des forêts,

des moutons de sommeil

2023

vidéo HD

8' mn

Eugénie Touzé-4134 - HD.jpg

vue de l'exposition contre un battement de cils (2023), Fonds de dotation Weiss, Paris, photographie © Romain Darnaud

Il fait nuit sombre au cœur de la forêt. La sensibilité de la caméra est élevée à son maximum pour enregistrer ce que nous ne pouvons percevoir à l’œil nu. Il en résulte une image crépitante, bruyante de tâches colorées, au sein de laquelle on croit soudain apercevoir, des silhouettes blanches. Le son des grillons grésille et la chouette pousse son cri. Quelques apparitions sonores aussi énigmatiques.

Dans la progression du plan long, la visibilité s’amenuise. Il fait de plus en plus sombre.

 

It is dark in the heart of the forest. The sensitivity of the camera is raised to its maximum to record what we cannot perceive. The result is a crackling image, full of colored flecks, in which we suddenly think we see white silhouettes. The sound of the crickets sizzles and the owl cries. A few sound apparitions are also enigmatic.

In the progression of the sequence, visibility

diminishes. It gets darker and darker. 

J'ai cru voir

 

2021

vidéo HD - stéréo

plan long fixe

7' mn

jaicruvoir2_lappel_beauxartsparis_eugenietouze.jpg

vue de l'exposition L'Appel (2022), Palais des Beaux-Arts de Paris

de gauche à droite J'ai cru voir (2021) ; Chemin dans la forêt [Fontainebleau] (avant 1872) par Henri Langerock (Gand 1830 - Paris 1915), tirage photographique positif monochrome sur pa- pier albuminé, 38,2 x 27,1 cm [42 x 31,5 cm], Collection des Beaux-Arts de Paris, Ph 9076

Il fait nuit bleue dans le pré. Des cris de chouettes avant le jour, puis le silence. À l’aube, d’autres oiseaux chantent tandis que le jour se lève. Ils se manifestent et marquent leur territoire. 

Dans un même temps, la transition de la nuit au jour. Les bruits d’oiseaux font événement à l’intérieur du plan presque inanimé. Ils sont marqueurs des changements temporels.

It is blue night in the meadow. Owl's calls before the day, then the silence. At dawn, other birds sing as the day rises. They make their presence known and mark their territory.

At the same time, the transition from night to day. The sounds of birds are an event within the almost inanimate plane. They are markers of temporal change.

Petites heures

 

2022

vidéo HD - stéréo

plan long fixe

9' mn

petitesheures2_eugenietouze0_edited.jpg
4.petitesheures_symbiosium_eugenietouze.jpg

vue de l'exposition SYMBIOSIUM Cosmogonies (2023), Fondation Fiminco, Romainville

La table d’une fête est plongée dans la nuit. Les bouteilles, verres et bougies scintillent immobiles, accompagnées par des voix qui chantent ou qui rient.

The table of a party is immersed in the night. Bottles, glasses and candles flicker motionless, accompanied by voices singing or laughing. 

Fête chuchotée

 

2017

vidéo HD

stéréo

plan long fixe

3' mn

Lecimetière_EugénieTouzé.jpg

Le cimetière

2019

photographie, scan film 135

dimensions et supports variables

13_icimaintenant_beauxartsparis_eugenietouze.jpg

Les baigneurs

 

2019

photographie projetée

6 x 6 cm environ

08_icimaintenant_beauxartsparis_eugenietouze.jpg

vue de l'exposition ici maintenant (2019), atelier Tosani, Beaux-Arts de Paris

au centre Les baigneurs (2019)

bottom of page